Aide Juridictionnelle

Vous pouvez sous condition de ressources bénéficier de l’Aide Juridictionnelle ; les  honoraires du cabinet d’avocat Myriam MAYNADIER ainsi que les honoraires des autres auxiliaires de justice sont alors pris en charge par l’Etat.

ATTENTION !

Le droit de plaidoirie d’un montant de 13 € reste à la charge de tout contribuable, même bénéficiaire de l’Aide Juridictionnelle.

Vous devrez régler ce montant au cabinet d’avocat Myriam MAYNADIER lors du dépôt du dossier d’aide juridictionnelle.

1/ Téléchargez et imprimez votre dossier de demande d’Aide Juridictionnelle et la notice explicative :

Dossier d’aide juridictionnelle

Demande d’intervention auprès de l’assureur

Honoraires

Honoraires, frais, dépens… comment s’y retrouver ?

Les frais et dépens sont les frais engagés au cours d’un procès qui ne constituent pas la rémunération des avocats. (Exemple : frais d’huissier, frais d’expertise…)

Les honoraires constituent, eux, la rémunération de votre avocat. Ils sont à votre charge.

Les honoraires de l’avocat sont libres et fixés en accord avec son client

Cet accord peut être verbal. Vous pouvez toutefois demander l’établissement d’une convention d’honoraires écrite ou un devis lors du premier entretien.

Le cabinet d’avocat Myriam MAYNADIER fixe ses honoraires selon les critères suivants :
la difficulté de votre affaire, le temps consacré à votre dossier, sa notoriété et sa compétence, les frais exposés.

Les honoraires peuvent être calculés au temps passé.

 

 

Protection Juridique

A la différence de l’aide juridictionnelle, dont le bénéfice est subordonné à des conditions de ressources, l’assurance de protection juridique résulte d’un contrat d’assurance.

 

Lors du premier entretien, évoquez avec votre avocat il sera en tenue d’avocat la possibilité de bénéficier de la protection juridique.

 

Dans ce cas, le montant des honoraires est convenu entre le client et l’avocat mais il est réglé par la compagnie d’assurance.

 

Votre compagnie d’assurance prend également en charge tous les frais de procédure, d’expertise, de conseil ou de représentation en justice, jusqu’à concurrence d’un certain plafond, qui conditionne le montant de la prime.